Seulement 15%  des Directeurs Marketing possédent une solide connaissance client

l...pourtant pour 61% c'est l'objectif qui figure en tête de leur stratégie de marketing digital.

Une nouvelle étude révèle que même si pour 61% des Directeurs Marketing, construire une solide relation client figure en tête de leur stratégie marketing digitale, seulement 15% sont convaincus d’avoir une excellente connaissance client.
 
Télécharger l'étude
 
De plus, l'étude met en avant que 52% des annonceurs sont connectés avec plus de la moitié de leurs clients online. Pourtant, seulement 16% sont convaincus qu’ils prennent en compte l’ensemble de leurs devices.
 
"La connaissance client va au-delà des donnés démographiques et des intéractions que les individus ont avec une marque.” explique Redouane Bellani, VP Media, Southern Europe, Conversant. "Cela requiert la création d’un profil unifié pour chaque individu."
 

Converser avec les consommateurs sur l’ensemble de leurs devices

"Lorque les clients passent d’un device à un autre, il peut être plus difficile de communiquer facilement avec eux. En effet, les appareils mobiles et les ordinateurs, peuvent être perdus, cassés, remplacés voire même donnés à une autre personne. Par conséquent, il devient compliqué de savoir réellement à qui vous vous adressez."
 
Dirigée par le CMO Club - un réseau  “heads of marketing only” - et Conversant, cette étude a interrogé plus de 60 membres du CMO Club du monde entier. Elle offre une analyse des challenges rencontrés et quelles solutions peuvent y être apportées.
 
Il en ressort que seulement 1/3 des Directeurs Marketing (35%) prennent en compte les ventes online et offline. 1/4 (24%) des marques exploitent l’activité en temps réel de leurs clients. Enfin, 1/3 (34%) des Directeurs continuent de mesurer le ROI d’un canal à un autre en fonction d’une méthode de mesure basée sur les clics.
 
Redouane conclue : “Avec 8% du commerce Retail qui se réalise en ligne, il devient primordial de comprendre ce qui se déroule dans les coulisses de l’offline. Les données sont un atout vital, mais encore faut-il les utiliser correctement. – Il peut être tentant de s’appuyer sur des métriques basiques, tels que les clics, mais ceux-ci ne peuvent évaluer précisément le ROI et ainsi justifier les investissements marketing.
Et si vous ne pouvez ni identifier vos consommateurs, ni le potentiel de croissance de chiffre d’affaires, alors il va sans dire que vous êtes dans l’incapacité de savoir avec qui vous converser réellement, et dans quelles mesures ces échanges influencent vos performances”.
 
Télécharger l'étude